Poésie | Vamp

À vous qui m’aviez dit un jour :

« Ces loups-garous, zombies
Et autres êtres appartenant à la nuit
N’ont pas la classe que vous avez… »

Mon cher, je dois vous avouer
Que quelque chose en vous
M’a travaillé beaucoup
Vous êtes le genre de créature
Que j’aime avoir à mes genoux
Vous me verriez ravie
Si pour une simple sortie
Je pouvais enfin m’attarder à vous
Je ne laisserai personne déçu
Je ne laisserai personne du tout

Allez, dites oui…

Vamp
Comme vos rêves les plus fous
Un regard de votre part
Vous goûterez à ma cour
Retrouverez l’innocence
Et la foi
Vous pouvez croire en moi

Mon cher, je dois vous avouer
Que quelque chose en vous
M’a gagnée sur le coup
La vue de votre désinvolture
M’a fait monter le rouge aux joues
Que dire de vos envies
Votre immense appétit
Et ces détails qui resteront entre nous
Je ne laisserai personne déçu
Je ne laisserai personne du tout

Allez, dites oui…

Vamp
Comme ce charme entre nous
Un regard de votre part
Vous goûterez à ma cour
Retrouverez l’innocence
Et la foi
Vous pouvez croire en moi

Par le noir parfumé
De mes cheveux bouclés
Et le soir fatigué
De cette routine usée
Nous nous retrouvons deux
Et vous faites de votre mieux
Tombez même amoureux
Ce qui m’amuse un peu
Une douce naïveté
Sait toujours m’inspirer
Zieutez ces crocs glacés
Prêts à vous dévorer
Le bonheur dans vos yeux
À la fin de ce jeu
Tel était votre vœu
Mourir en homme heureux

Mon cher, je dois vous avouer
Que quelque chose en vous
Pouvait faire des jaloux…

Vamp
Pour le plaisir en tout
Un regard de votre part
Vous goûtiez à ma cour
Retrouviez l’innocence
Et la foi
Vous avez cru en moi

Je ne laisserai personne déçu,
Je ne laisserai personne du tout…

2014

Source de l'image : thegraphicsfairy.com