Poésie | Scorpion

Je suis née en deux temps :

Un matin de grand vent
Et puis en vous voyant,

Scorpion

Présentations futiles
Discussions inutiles
Ah! toutes ces choses que l’on doit faire
Quand on n’en a rien à faire…

Cette lueur dans vos yeux noirs
Comme vous veniez de me voir
M’unissait déjà à vous

Ô Scorpion, Ô Mon Maître
Mon cher et bel amant
Ma plus belle émotion!
Ma plus belle éraflure!

J’étais ces petites filles
Dans les contes de fées
Que je sentais rougir
En présence du danger
Alliez-vous me poursuivre?
Alliez-vous m’attraper?
J’étais à vous attendre
Et vous m’avez tenté

Scorpion

Nos rencontres illicites
Vos écarts de conduite
Ah! toutes ces choses que l’on veut faire
Quand on ne doit pas les faire…

Cette lueur dans vos yeux noirs
Quand j’ai cru vous décevoir
M’unira toujours à vous

Ô Scorpion, Ô Mon Maître
Mon cruel prétendant
Ma plus belle déraison!
Ma plus belle déchirure!

N’aurez-vous donc de cesse
De me tourner autour?
Arrêterez-vous enfin
De me trouver toujours?
Laissez-moi vivre en paix!
Ménagez mes amours!
Quand je vous vois au loin
Mon sang ne fait qu’un tour

Scorpion

Moi je vous aime encore…

2013

Source de l'image : thegraphicsfairy.com