Poésie | Les déserts

Sur mon rocher, j’attends
J’y fuis de temps en temps
Je connais trop le sort des gens
Qui s’aventurent
Dans les déserts

Ma liberté s’étend
Comme s’accumulent les ans
Les concessions n’ont plus leur place
Dans mes prières
Depuis longtemps

J’attends encore que quelqu’un veuille
Se dévoiler, me dérouter
Mais plus personne ne m’impressionne
Jamais personne ne m’impressionne

Mes héros ne sont plus
Ils se sont tous perdus
Mes héros ne sont plus…

L’ont-ils seulement été ?

Aux rêves dans le néant
Je préfère la lumière
Je laisserai aux autres la poussière
Les remords, regrets
Ordinaires

Et j’irai de l’avant
Chercher mon apaisement
Il semble que j’ai tant à apprendre
Par les petits
Par les géants

J’attends encore que quelqu’un veuille
Se délivrer, m’émerveiller
Mais plus personne ne m’impressionne
Jamais personne ne m’impressionne

Mes héros ne sont plus
J’ai dû leur prendre la main
Quand je souhaitais pourtant
Qu’ils me montrent le chemin

Mes héros ne sont plus
Ils s’étaient tous perdus
Mes héros ne sont plus…

L’ont-ils seulement été ?

Non, plus personne ne m’impressionne
Jamais personne ne m’impressionne

Je connais trop le sort des gens
Qui s’aventurent dans les déserts…

2018

Source de l'image : thegraphicsfairy.com